google38a4670fad8f46f8.html
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram
  • Facebook

Wadi El Gimal National Park - Francais

Updated: Jul 14

Le parc national de Wadi Gimal s’étend sur une superficie terrestre d’environ 4 770 km² à laquelle s’ajoute environ 2 000 km² de surface maritime. Le parc s’étend des crêtes déchiquetées du désert oriental, à travers un réseau de wadis abrités jusqu’aux profondeurs de la mer Rouge. Il représente un écosystème terrestre et marin contenant une grande variété d’habitats.


Wadi El Gimal est le troisième plus grand wadi du désert de l’Est qui se jéte dans la mer Rouge, et l’un des wadis les mieux végétalisés, avec une superficie de bassin versant estimée à environ 1476,7 km². Le parc englobe plusieurs autres wadis importants comme les Wadi Abu Ghosoun, Wadi El Ranga, et Wadi El Reada.

Wadi El Gimal abrite une multitude d’oiseaux, rarement observés ailleurs en Egypte. De tous les parcs nationaux égyptiens celui-ci est unique, il abrite une très grande variété d’oiseaux de proie, y compris le vautour oricou (Torgos tracheliotos) une espèce menacée à l’échelle mondiale et le gypaète barbu (Gypaetus barbatus) une espèce rare et en déclin. L’île de Wadi El Gimal abrite la plus grande colonie de faucons concolore (Falco concolor) connue au monde.


L’île Wadi El Gimal est distante du continent de 3 à 7 km. Ses côtes sont bordées de plages de sable et de récifs fossiles surélevés, avec des roches fossilisées de corail et de carbonate. Tout le plateau autour des îles est une zone maritime peu profonde formée de fonds accidentés et entourée de récifs coralliens frangeants peu profonds bordés par un fond sablonneux en pente. Au-delà du platier et des zones intertidales, le récif plonge et est remplacé par du sable, le sable par des herbiers ou par des plaques de corail.

Wadi El Gimal Island - CNES©

C’est le plus grand bassin hydrographique et probablement wadi le plus végétalisé dans le désert oriental. La région est habitée par les Ababda qui maintiennent leur mode de vie durable et traditionnel.

Les Ababda sont la tribu Beja la plus septentrionale et vivent dans le centre/sud de l’Egypte. Cette zone est bordée par la mer Rouge et le Nil, et d’autres tribus Béja.

Leur café traditionnel « Gabana » est une spécialité à ne pas manquer à Wadi El Gimal. Le Gabana est obtenu en torréfiant les grains de café sur un feu de bois, nommé « Rakia » par les Ababda, on y ajoute des herbes, y compris du gingembre et de la cardamome, ensuite on le fait bouillir dans une casserole d’argile ou de métal, et pour finir on y ajoute du sucre.

Le parc national de Wadi El Gimal compte cinq îles. L’île Wadi El Gemal est la plus vaste et la plus connue. Elle s’étend au large de Ras Bughdadi, à l’extrémité nord du parc. Au nord-est de Hamata se trouve l’archipel de Qula’an, aussi nommé les îles Hamata. Cet archipel se compose de quatre îles: du nord au sud, Sirial, Shawareet, Umm al-sheikh, et les îles Mahabis. Une cinquième petite île se trouve au large de la mangrove de Hamata, qui est périodiquement reliée au continent à marée basse. Les récifs coralliens de cette zone sont parmi les plus spectaculaires au monde, en termes d’abondance de vie et de diversité.

Le parc national de Wadi El Gimal s’étend sur 60 km de côte égyptienne en mer Rouge se compose de parties terrestres et marines. Le long de la côte se trouvent les îles Wadi Gemal, des récifs coralliens très sains, des mangroves, et des herbiers marins qui nourrissent le Dugong en voie de disparition. La tortue verte niche sur la côte et les îles. À l’embouchure de Wadi Gemal, un cours d’eau douce, qui coule et se mêle à l’eau de mer, forme un marais à faible salinité qui abrite des roseaux et des palmiers doums. Dans les terres se trouve le mont « Gebel Hamata » (1977m), où l’on trouve encore des bouquetins et des gazelles.

Le parc national de Wadi el Gimal est l’un des parcs marins nationaux les plus célèbres et les plus prospères d’Égypte. Il est bien protégé par une série de lois environnementales strictes. Les sites de plongée, autrefois le royaume réservé des croisières de plongée, sont maintenant facilement accessibles à la journée par les bateaux de plongée à partir de Hamata et Wadi El Gimal. Il s’agit des sites des îles Hamata, Sha’ab Makhsour, Abu Galawa, Malahi, Satayah, et Sha’ab Claude.


Écrit par/ Ahmed Fouad

Traduction par/ Myriam SLUSE - Les couleurs de l'océan

Pictures © Ahmed Fouad

Dolphis courtesy of Khaled Said©

Lion Fish courtesy of Salvatore Alesci©

Map ©SNES

21 views

RED SEA PROJECT™

International non-profit organization dedicated to the protection and conservation of marine ecosystems and biodiversity.

Registered: EU | AUT | ZVR-Zahl 1533647934

STAY CONNECTED

  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram
  • Facebook

HEADQUARTERS Körblergasse 63 | Graz, 8010 Styria, Austria

+4366499703000 | info@redsea-project.com     

Copyright ©2020  | RED SEA PROJECT All rights reserved

Terms and conditions