google38a4670fad8f46f8.html
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram
  • Facebook

Sauvetage et remise en liberté d’un vautour fauve - Excellent travail en période critique

Updated: Jul 14

Alors que la majorité d’entre nous s’isole ou se met en quarantaine à la maison, les Rangers de l’aire protégée d’Abou Galum, dans la zone des parcs nationaux du Sud-Sinaï, font leur travail quotidien en patrouillant, en surveillant les aires protégées et en appliquant les lois égyptiennes sur l’environnement afin d’assurer la protection de nos ressources naturelles.


Le 2 mai, l’équipe d’Abu Galum a reçu le signalement d’une personne qui détenait un vautour à la maison. L’équipe s’est déplacée directement, en coordination avec le service de police de Dahab, et a constaté que le vautour était un vautour fauve juvénile (Gyps fulvus). Autrefois également appelé vautour griffon, il est considéré comme l’un des plus grands oiseaux de proie. Les vautours fauves peuvent atteindre 93-110 cm, les ailes atteignent une envergure de 230-269 cm et ils pèsent entre 6 et 13 kg. Ils se nourrissent principalement de charognes et de carcasses d’animaux morts. La personne qui a capturé le vautour a déclaré qu’il l’avait trouvé dans son jardin et qu’il en prenait bien soin. Il ignorait qu’il est illégal de le garder à la maison.

Le vautour faune (Gyps fulvus) est répertorié comme important par BirdLife International. (2017 - version modifiée de l’évaluation 2016) et il est inscrit dans la Liste rouge des espèces menacées de l’UICN. Les rangers du parc national ont confisqué le vautour et l’ont transféré dans leur centre de Newibaa pour y être réhabilité avant libération dans son habitat naturel. Les rangers du parc national ont déclaré que le vautour est en bonne santé et qu’il sera bientôt prêt à voler au-dessus des montagnes du Sinaï.


Toutes les espèces sur terre jouent un rôle important dans l’écosystème. Nous avons besoin de la faune sauvage, et la faune sauvage a besoin de nous. Mais ici aussi, le panorama est critique - le taux d’extinction mondial est actuellement 1000 fois supérieur au taux naturel normal. Les experts estiment qu’en moyenne, et sans interférence humaine, nous perdons une espèce d’oiseau ou de mammifère tous les 500-1000 ans. Depuis 1500, nous avons déjà perdu 78 espèces de mammifères et 137 espèces d’oiseaux. Plus de 10 % des quelque 10 000 espèces d’oiseaux de la planète sont aujourd’hui menacées d’extinction, dont plusieurs espèces de vautours, comme le vautour égyptien, ou le vautour de la Rüppell ou le vautour moine. Il est temps d’écouter la science et d’agir!


Le vautour a été libéré dans l’aire protégée de St.Kathrin le 5 mai 2020

Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude pour tout le travail acharné et le dévouement fournis par les Rangers du parc de l’aire protégée d’Abou Galum et la communauté concernée de Dahab. Écrit par/ Ahmed Fouad Traduction par/ Myriam SLUSE - Les couleurs de l'océan

Photo© Dr.Ahmed El Sadek - Directeur de la zone protégée d'Abu Galum - Parcs nationaux du Sinaï Sud

9 views

RED SEA PROJECT™

International non-profit organization dedicated to the protection and conservation of marine ecosystems and biodiversity.

Registered: EU | AUT | ZVR-Zahl 1533647934

STAY CONNECTED

  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram
  • Facebook

HEADQUARTERS Körblergasse 63 | Graz, 8010 Styria, Austria

+4366499703000 | info@redsea-project.com     

Copyright ©2020  | RED SEA PROJECT All rights reserved

Terms and conditions